Conformément à l’article 177 de la Constitution de 2016, le Président de la République, Alassane Ouattara, a soumis une modification constitutionnelle en vue de l’instauration de deux sessions ordinaires au Parlement, l’une de janvier à juin (plénière) et l’autre d’octobre à décembre (essentiellement budgétaire). Il a également fait des propositions sur les dates des élections des députés et des sénateurs.

Le Chef de l’État a fait cette proposition lors de son adresse sur l’état de la nation, devant le Parlement (Assemblée nationale et Sénat), réuni en Congrès, le mardi 25 avril 2023 à Abidjan Sofitel Hôtel Ivoire.

Selon le Président de la République, “l’instauration de deux sessions ordinaires vise, dans un souci d’efficacité, à permettre davantage de célérité dans l’examen de l’adoption des projets de lois soumis au Parlement par le gouvernement, en faisant coïncider la période de travail parlementaire et celle du travail gouvernemental, chose que la session unique ne permettait pas”.

Avec l’instauration des deux sessions ordinaires, a expliqué le Président de la République, les vacances gouvernementales, initialement situées au mois d’août, interviendront probablement en septembre.

Pour rappel, la Constitution d’avant 2016 prévoyait deux sessions et cette proposition du Président vient restaurer cette disposition.

Quant aux élections des députés et des sénateurs, elles auront lieu après les élections présidentielles, notamment dans le dernier trimestre de l’année, a annoncé Alassane Ouattara. Celle des sénateurs est prévue pour novembre ou décembre 2023, a annoncé le Président Alassane Ouattara.

Le Congrès est la réunion des deux chambres du Parlement, notamment l’Assemblée nationale et le Sénat, qui siègent au même lieu et au même moment pour exercer des activités conformément à l’article 114 de la Constitution de 2016. Le Parlement se réunit en Congrès à la demande du Président de la République.

Le message sur l’état de la nation est prononcé, chaque année, par le Président de la République. Celui du 25 avril est le troisième du genre depuis 2021. Étaient présents à ce Congrès 305 parlementaires sur 352.  

 Le Président Alassane Ouattara annonce la poursuite du programme hospitalier en Côte d’Ivoire, à travers le Plan national de développement sanitaire 2021-2025.

Dans son discours sur l’état de la Nation prononcé mardi 25 avril 2023 devant le Congrès réuni à l’auditorium du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, le chef de l’Etat a souligné que ce programme concerne la prise en charge des malades dans les zones enclavées et défavorisées, à travers le pays.

Ainsi, à ce jour, plus de sept Ivoiriens sur 10 vivent à moins de cinq kilomètres d’un centre de santé, a-t-il fait observer, promettant la diversification de l’offre en termes de Centres hospitaliers universitaires (CHU), de Centres hospitaliers régionaux (CHR) et d’hôpitaux généraux, a-t-il précisé.

Outre le volet infrastructures, a poursuivi le Président ivoirien, des programmes de prise en charge du couple mère-enfant sont mis en œuvre.

Au titre du programme “Une Côte d’Ivoire solidaire”, la généralisation de la Couverture maladie universelle (CMU) permet de faire bénéficier les personnes vulnérables de soins de santé divers, à moindre coût.

Près de 400 établissements sanitaires et plus de 900 pharmacies sont couvertes par la CMU dans le pays, a ajouté M. Ouattara, rappelant que des réformes institutionnelles et structurelles ont été menées dans le secteur sanitaire.

Concernant la pandémie de COVID-19, il a noté que des réponses concrètes ont été apportées aux attentes des Ivoiriens, ce qui a fait que la maladie est sous contrôle en Côte d’Ivoire. Une donne qui a abouti à la levée de l’état d’urgence sanitaire et à l’allègement du dispositif sanitaire à l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, suite à la réunion du Conseil national de sécurité (CNS), le 12 avril.

A la date du 10 avril, et jusqu’à la veille, le pays enregistrait six cas actifs de COVID-19, plus de 99% de taux de guérison, et 52% de groupe cible vacciné à Abidjan, l’épicentre de la maladie. Au vu de ces résultats, le dispositif sanitaire sera levé aux frontières en fin juin, a annoncé Alassane Ouattara.

Le premier cas de COVID-19 avait été notifié en Côte d’Ivoire le 11 mars 2020.

Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a évoqué un financement des groupements politiques du Sénat ce mardi 25 avril 2023 à Abidjan.

Il s’exprimait à l’occasion de sa traditionnelle adresse sur l’état de la Nation devant le Parlement réuni en Congrès au Sofitel hôtel Ivoire.

Cette nouvelle disposition figurera dans la nouvelle Constitution aux dires d’Alassane Ouattara.

« Conformément à l’article 177 de la constitution, je viens vous proposer une modification de la constitution. », a-t-il soutenu.

Selon lui, la constitution doit être dynamique et épouser l’ère du temps.

Bien avant le mardi 18 avril dernier, la Députée de Cocody, Yasmina Oouégnin, a tenu une conférence de presse à sa permanence afin d’expliquer les motivations et la portée de sa proposition de Loi portant sur le financement sur fonds publics des partis et groupements politiques.

À l’occasion de son discours sur l’état de la Nation tenu devant l’ensemble du parlement ivoirien au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan-Cocody, mardi 25 avril 2023. Alassane Ouattara, président de la république de Côte d’Ivoire a annoncé que 1 milliard de FCFA est consacré par jour aux jeunes.

« Mon objectif est de faire en sorte que les jeunes sachent que chaque jour, 1 milliard de FCFA leur est consacré sur toute l’année 2023 », a affirmé le président ivoirien.

Le 31 décembre dernier, lors de son discours de nouvel an, Alassane Ouattara a annoncé que l’année 2023 est consacrée à la jeunesse. « J’ai déclaré 2023 comme année de la jeunesse et j’ai demandé au gouvernement de faire encore plus dans ce domaine essentiel », a ajouté le président Ouattara.

Le chef de l’Etat ivoirien a rappelé que « le gouvernement a adopté en consultation avec les jeunes le programme jeunesse-gouvernement 2023-2025. Ce programme a déjà débuté et se décline autour de trois axes stratégiques suivants : premièrement, l’accélération de l’entreprenariat des jeunes ; deuxièmement, le renforcement de l’engagement citoyen et de l’éthique sociale de la jeunesse ; troisièmement, l’amélioration des conditions d’épanouissement et de bien-être des jeunes. »

Outre le programme consacré à la jeunesse, le président de la république de Côte d’Ivoire a fait d’autres grandes annonces comme « la modification constitutionnelle visant à l’instauration de deux sessions ordinaires des parlements. À savoir de janvier à juin et d’octobre à décembre ».

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a indiqué le mardi 25 avril 2023, que la quasi-totalité de villages ivoiriens seront connectés au réseau électrique en 2025.

Le Chef de l’Etat s’exprimait à l’occasion de son adresse sur l’état de la nation, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, et ce, lors du congrès du parlement ivoirien. En outre, Alassane Ouattara a rappelé qu’en 2011, seul un village sur trois avait accès à l’électricité.

En ce qui concerne la couverture maladie universelle (Cmu), près de 1000 établissements sanitaires et 900 pharmacies sont désormais opérationnels, a précisé le Président de la République, Alassane Ouattara.

Brou Henoc (stagiaire)

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici