En présence de plusieurs personnalités éminentes, dont le Représentant du Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, le Directeur Général des Douanes et le Secrétaire Permanent de la Commission pour l’Interdiction des Armes Chimiques en Côte d’Ivoire (CIAC-CI), la Côte d’Ivoire a inauguré un atelier régional de formation “pair à pair” destiné aux douanes des pays francophones d’Afrique.


Lors de son intervention, M. Kanté Kouassl Joachim, directeur de cabinet du ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, a exprimé sa joie et son honneur d’accueillir cet événement.
Cet atelier, organisé conjointement par l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), le gouvernement canadien et la Direction Générale des Douanes de Côte d’Ivoire, revêt une importance capitale dans la lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes chimiques.

“Cette rencontre ambitionne de discuter des mesures concrètes et des dispositions à prendre pour empêcher l’utilisation des produits chimiques à des fins désastreuses,” a souligné M. Joachim.
L’événement offre une plateforme aux experts pour échanger et partager leurs expériences et succès en matière de bonnes pratiques, apprendre les uns des autres et trouver des solutions innovantes aux défis complexes actuels.


L’article VI de la convention de l’OIAC, qui sera exploré en détail durant l’atelier, fournit un cadre juridique solide pour renforcer la sécurité autour des produits chimiques toxiques et de leurs précurseurs. M. Joachim a insisté sur l’importance pour les États membres de s’approprier pleinement les mécanismes prévus par cet article pour renforcer leurs capacités nationales.

Kossonou

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici