Sous l’égide de la FIPPDA( Fondation Internationale pour la Paix, la Presse et le Développement Durable en Afrique), la 2è édition de la caravane de 100 jours de prière a eu sa conférence inaugurale prononcée par madame le Préfet Aka Julie représentante de SEM Adama Bictogo, Président de l”Assemblée Nationale en sa qualité de Directrice de Cabinet, lundi 30 janvier 2023 à l’hôtel de ville du District sis au Plateau en présence de Dr Théodore Konimi, Directeur de Cabinet Adjoint représentant le Ministre de la Réconciliation et de la cohésion Nationale, Parrain de la Cérémonie.

Lors de son intervention au cours de la conférence inaugurale, madame Aka Julie au nom du Président du Parlement ivoirien, a développé le thème central de cette 2 è édition intitulée ” Construire ensemble l’avenir à travers des élections apaisées.”, “Les élections en Côte d’Ivoire ne doivent pas être des occasions pour créer des troubles. Nous avons une CEI qui est bien à la tâche et qui a une expérience en la matière pour des élections libres et transparentes. Faisons- lui confiance par l’acceptation des résultats des urnes. Donc croyons aux élections apaisées surtout que nous avons beaucoup de choses qui nous unissent. Nous avons le devoir de laisser aux futures générations des valeurs de paix, de développement et de droits humains comme héritage dans un pays paisible .”

Sur le même thème, Dr Théodore Konimi a fait connaître également la position du Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale:”Monsieur le Ministre Kouadio Konan Bertin ne peut qu’accepter un tel partenaire qui a les pleins pieds dans ses attributions. La Çôte d’Ivoire peut être fière des acquis démocratiques dont deux volets doivent attirer notre attention : le premier, il y a la confiance placée en la CEI ( Commission électorale Indépendante ) qui en 2021 a crevé l’écran à travers la crédibilité des élections législatives. A cet effet, le Président de la République a même eu à la féliciter. Idem pour les leaders politiques et de la société civile. Ce qui a emmené le Ministre de la Réconciliation et de la cohésion Nationale à se rendre au sein de cette institution pour lui exprimer sa joie et l’encourager sur cette lancée.
C’est pourquoi le Ministre encourage toutes les initiatives de paix qui tendent à pérenniser les acquis. Vous avez remarqué, tout au long de cette cérémonie, que la paix était sur toutes les lèvres. Elle est donc essentielle pour le développement du Pays.
Le second volet, c’est par rapport au dialogue politique qui a connu un franc succès avec la participation de tous les acteurs politiques. Ceux ci se sont mis d’accord sur le respect de la vie humaine. Alors, on ne doit plus organiser des élections en Côte d’Ivoire dans la peur, la frayeur, la douleur. Cette époque est révolue aujourd’hui. Nous avons de beaux soutiens grâce à la vision du Chef de l’État qui permet au pays d’être rayonnant .’

C’est dans cet élan de solidarité que les représentants du Médiateur de la République, monsieur Adama Toungara et du Ministre du Tourisme , monsieur Siandou Fofana ont aussi apporté leur soutien audit projet de paix.

Un geste suivi par les représentants des Consulats du Burkina Faso et du Mali ainsi que des garants de la tradition à l’image de l’Honorable Nangui Magès, Chef de village de Songon- Dàggè et Honorable Koffi Yoro Mathias, Président du Conseil Supérieur des Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire et des leaders de la société civile.


Pour marquer d’un sceau cette cérémonie, la Charte nationale pour la Paix a été lue en choeur faisant foi également de prière interreligieux pour la paix.

Direction de la Communication et des Relations Publiques

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici